Collection  /  La part des choses

À PARAÎTRE EN MARS 2022
13,80 € – 112 PAGES
ISBN 9782493117038
13 x 19,5 cm

Quassim Cassam

Les théories du complot

Traduit de l’anglais par S. Réhault

Invraisemblables, dénuées de preuves, réfractaires à la critique, les théories du complot prolifèrent. La popularité dont elles jouissent sont l’indice que quelque chose ne tourne pas rond dans la culture politique de nos sociétés contemporaines. Mais comment comprendre un tel succès ? Dans cet essai bref et incisif, Quassim Cassam soutient qu’on ne peut se contenter d’expliquer pourquoi les gens adhèrent aux théories du complot. Il faut s’interroger aussi sur leur fonction : ce sont des écrans de fumée masquant les objectifs politiques de leurs promoteurs. Et si le complotisme était la politique continuée par d’autres moyens ? Dans la mesure où ces théories constituent un problème majeur pour la démocratie, nous ne pouvons ni les ignorer ni les laisser prospérer.

« …les Théories du Complot ont une vie, une histoire et une signification qui leur sont propres. Elles symbolisent une vision du monde particulière, et cette vision du monde a toujours servi à diaboliser certains groupes de personnes – les Juifs le plus souvent – et à en faire des boucs émissaires. Une personne antiraciste qui insiste sur le fait que les Théories du Complot en tant que telles n’ont rien à voir avec l’antisémitisme est dans la même position que le Sudiste qui soutient que le drapeau confédéré n’a rien à voir en soi avec l’esclavage. Dans les deux cas, la réponse est la même : vous ne décidez pas de la signification des choses. L’histoire des Théories du Complot n’est pas une chose sur laquelle on peut tirer un trait, quand bien même serait-on un Complotiste politiquement progressiste. »

Q. Cassam

Quassim Cassam, philosophe anglais d’origine kenyane, enseigne à l’Université de Warwick, en Angleterre. Spécialiste reconnu de l’épistémologie des vices intellectuels, il est l’auteur de The Possibility of Knowledge (2007) ; Self-Knowledge for Humans (2014), ainsi que Vices of the Mind: From the Intellectual to the Political (2019). Il collabore régulièrement au New York Times et à The Guardian. (© Crédit photographique, Oliver Perrott)

Newsletter